Actualités

Assemblée générale des maires ruraux de la Moselle

 
 
Assemblée générale des maires ruraux de la Moselle

Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a participé à l’assemblée générale des maires ruraux de la Moselle, le samedi 23 février à Woustwiller.

Jean-Marie MIZZON, sénateur de la Moselle, Patrick WEITEN, président du conseil départemental de la Moselle, Jean ROTTNER, président du conseil régional du Grand Est, Céleste LETT, président de l’association des maires de la Moselle, et Sonya CRISTINELLI-FRAIBOEUF, vice-président du conseil départemental de la Moselle et maire de Woustwiller étaient également présents lors de cette assemblée générale qui a réuni de nombreux élus des communes rurales du département.

Thierry BONNET, sous-préfet de Thionville, Christophe SALIN, sous-préfet de Sarreguemines, Claude DULAMON, sous-préfet de Forbach/Boulay-Moselle, Magali MARTIN, sous-préfète de Sarrebourg/Château-Salins, Antoine CHALEIX, directeur académique des services de l’éducation nationale de la Moselle, et Marc MENEGHIN, directeur départemental des territoires adjoint de la Moselle, étaient également présents.

A cette occasion, une partie des « cahiers citoyens » du Grand Débat National ont été remis à Didier MARTIN, préfet de la Moselle par les maires des communes concernées, invités à les clôturer le 20 février 2019.

3

Ces cahiers citoyens seront ensuite versés à la Bibliothèque nationale de France (BNF), qui se chargera de référencer, d’indexer, de numériser leurs contenus et de retranscrire ceux qui sont dactylographiés.

1

Le contenu des cahiers citoyens viendra alimenter les débats au Parlement, prévu au début du mois d’avril, et enrichir les premières décisions du Président de la République et du Gouvernement avant la mi-avril. A terme, ces cahiers, comme toutes les autres contributions des citoyens, seront librement disponibles en« Open data », dans le respect des dispositions sur la protection des données personnelles.

Le Gouvernement est attaché à la transparence du Grand Débat et cette exigence de transparence est également portée par le collège des garants.

Ainsi, l’ensemble des contributions au débat, qu'elles aient été envoyées par voie postale, par courriel ou via les formulaires en ligne, seront, à terme, accessibles à tous.

Les restitutions de réunions d'initiative locale, les réponses aux questionnaires, les cahiers citoyens ouverts dans les mairies, les contributions libres, seront progressivement et régulièrement mis en ligne sous licence libre.

Chacun peut continuer à participer au grand débatjusqu’au 15 mars prochain selon trois possibilités:

  • Assister et s’exprimer lors d’une réunion d’initiative locale diffusée sur le site internet du grand
    débat www.granddebat.fr onglet « Réunions locales »
  • Contribuer directement en ligne sur la plateforme https://granddebat.fr onglet « Contributions »
  • Transmettre sa contribution par voie postale à l’adresse :

Grand Débat National
BP 70164
75326 PARIS Cedex 07

GDN