Actualités

Inauguration de la nouvelle Halle verrière de Meisenthal

 
 
Inauguration de la nouvelle Halle verrière de Meisenthal

Samedi 19 octobre 2019

Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a participé à la cérémonie d’inauguration de la nouvelle Halle verrière de Meisenthal, en présence notamment de Nicole TRISSE, députée de la Moselle, Jean ROTTNER, président du conseil régional Grand Est, Pascal Andres, maire de Meisenthal, Francis VOGT, président de la communauté de communes du pays de Bitche, François GROSDIDIER, sénateur de la Moselle, Olivier BRAULT, directeur général de la fondation Bettencourt Schueller.

L’Histoire a fait du Pays de Bitche un pays de traditions. Au pays du verre et du cristal, Meisenthal est une commune dont le nom reste attaché à ces arts.

Grâce à son musée consacré au verre et au cristal, Meisenthal contribue sans conteste à la conservation d’un patrimoine culturel plusieurs fois centenaire. Dans cette commune où le travail du verre est une tradition, une verrerie a fonctionné de 1704 à 1969. Pendant plus de 20 ans, ce fut le lieu de réalisation des œuvres du célèbre verrier Emile Gallé. C’est dans ces anciens bâtiments qu’est installé aujourd’hui, le Centre International d’Art Verrier qui assure la continuité de la culture technique de son territoire en croisant tradition et innovation (résidences d’artistes et designers, ateliers pour étudiants d’écoles d’arts européennes, lignes éditoriales d’objets « made in Meisenthal », parutions…).

Pendant plusieurs années les bâtiments sont restés inoccupés, se transformant progressivement en une véritable friche industrielle et urbaine située au cœur du village. Le site a retrouvé vie grâce à la volonté de quelques passionnés qui ont donné naissance à une maison du verre et du cristal dans l'ancienne verrerie (labellisée musée de France en 1983), un espace culturel pluridisciplinaire dans la grande halle verrière de 3500 m² (le CADHAME – collectif artistique de développement de la Halle de Meisenthal - ouvert en 2005) et un centre international d’art verrier (CIAV, ouvert en 1992), laboratoire de création contemporaine, dans une partie des ateliers tous trois soutenus par l'Etat.

Trente ans après les premiers travaux de valorisation de ce patrimoine, le site verrier est aujourd’hui arrivé à un tournant de son histoire. La Communauté de communes du pays de Bitche qui a repris la gestion du site verrier, a lancé la réhabilitation de l'ensemble du site de Meisenthal afin de mettre en cohérence les besoins des trois structures concernées qui œuvrent en étroite collaboration.

2

Cette opération a pour objectifs le développement du site afin de mettre en conformité les lieux, de redynamiser l'offre culturelle et touristique, de sécuriser le travail des artisans d'art et des créateurs de toutes disciplines, d'améliorer l'accueil des visiteurs, de revaloriser une partie de la friche industrielle avec un projet architectural novateur, lui-même déclencheur de visites et de multiplier les coopérations internationales.

Sur un projet global de plus de 13.000.000 €, l’État a financé, via le Pacte Lorraine et la direction régionale des affaires culturelles (DRACdirection régionale des affaires culturelles), 2.878.000 € pour les travaux et 413.000 € pour les études et la phase 0 (études).

En outre, l’État a financé d’autres projets sur le site :

- via le PER (Pôle d’Excellence Rurale) en 2011, la 1ère tranche de restructuration du musée du verre (242.300 €),

- via la DETR (dotation d’équipement des territoires ruraux), en 2015, l’aménagement d’un four nouvelle génération au CIAV (66.000 €),

- via la DETR en 2018, la création d’une exposition (15.950 €),

- via la DSIL (dotation de soutien à l’investissement local) -contrat de ruralité en 2018, les équipements de la Halle Verrière (270.000 €),

- via le FNADT (fonds national d’aménagement et de développement du territoire) et le CPER (contrat de plan Etat-région), l’aménagement de l’accueil (100.384 €),

- via le FNADT Massif des Vosges, les équipements du Musée (95.000 €).

Au total, depuis 2011, l’État a subventionné le site de Meisenthal à hauteur de 4.080.634 €.