Actualités

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français

 
 
Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français

Olivier GIROD, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Moselle a participé à la cérémonie départementale organisée au Fort de Metz-Queuleu le dimanche 21 juillet 2019

Olivier GIROD, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Moselle a participé à la cérémonie départementale organisée au Fort de Metz-Queuleu le dimanche 21 juillet 2019.

A44I8925

Les autorités ont été accueillies par Bruno FISZON, grand rabbin de Metz et de la Moselle, par les représentants du consistoire et de la communauté juive, ainsi que le major de garnison

Le colonel Seven de KERROS, représentant le gouverneur militaire de Metz, a procédé à la revue des troupes.

A la suite de la lecture d’un poème par une jeune fille de la communauté juive, Bruno FISZON, grand rabbin de Metz et de la Moselle a proposé une courte prière.

A44I8942

Puis Olivier GIROD, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Moselle, a procédé à la lecture du message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.

Extraits : « Que les Français de notre siècle et que notre jeunesse qui porte nos espérances n’oublient pas le pire. Qu’avec ce souvenir nous soyons capables de produire le meilleur. La fraternité, la tolérance et la dignité humaine n’ont pas de prix. C’est un combat qu’il faut mener sans cesse contre l’ignorance, le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme. »

André WEBER, président du comité de coordination des associations patriotiques de la Moselle, Albert THIERRY, vice-président de l’Association des internés résistants et patriotes, le général Bruno JOCKERS, commandant la région de gendarmerie Grand-Est et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est, Jean-Louis LECOCQ, adjoint au maire de Metz, et Olivier GIROD, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Moselle, ont déposé une gerbe en mémoire des victimes des crimes racistes antisémites de l’État français.

Les autorités sont ensuite descendues dans la crypte afin de se recueillir devant la plaque commémorative.

A44I8976

> Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,27 Mb