Actualités

Manifestations en Moselle #15decembre : Point de situation à 12H30

 
 
Manifestations en Moselle #15decembre : Point de situation à 12H30

Dans le cadre des manifestations contre la hausse des prix du carburant depuis samedi 17 novembre 2018, il est constaté de nouveau, dans le département de la Moselle, depuis ce matin samedi 15 décembre 2018, différents mouvements. Didier MARTIN, préfet de la Moselle a activé dès 7H00 le Centre Opérationnel Départemental (COD) de la préfecture de la Moselle.

Dans le cadre des manifestations contre la hausse des prix du carburant ou "gilets jaunes", le centre opérationnel départemental (COD) de la Préfecture de la Moselle est activé de façon quasi continue depuis le samedi 17 novembre 2018.
Ce samedi 15 décembre 2018, le COD a été de nouveau activé par le préfet dès 7h00.

L’ensemble des services de l’État : Préfecture, Direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique), Groupement départemental de gendarmerie (GGD), Compagnie républicaine de sécurité autoroutière (CRSCompagnies républicaines de sécurité), Direction départementale des territoires (DDT) et le Service départemental d’incendie et des secours (SDISService départemental d'incendie et de secours) sont mobilisés, en lien avec la DIR EST et la SANEF pour pouvoir disposer de toutes les informations nécessaires sur l'étendue des manifestations dans le département.
A cette heure, on dénombre quelques points de rassemblements dans le département de la Moselle.
La circulation peut notamment être ralentie à proximité des secteurs suivants :
    Jouy aux Arches/Augny
    Longeville-Les-St-Avold /Saint-Avold
    Phalsbourg
    Sarreguemines - RD 662
Les forces de l'ordre sont déployées sur l’ensemble du territoire et plus précisément sur les points de rassemblements pour assurer la sécurisation de tous.
Par ailleurs, il est demandé aux manifestants d’être très vigilants, dans la mesure où des groupes violents peuvent se mêler aux rassemblements, pour chercher à en découdre avec les forces de l’ordre et  commettre des dégradations. La liberté de manifester doit aussi être combinée avec la liberté de circulation, la liberté du travail et la liberté du commerce.
Les situations de troubles à l’ordre public de violences, de blocages et de dégradations sont inacceptables. Lapréfecture de la Moselle en appelle donc à la responsabilité de chacun.