Actualités

Mise en place du plan anti hold-up en Moselle

 
Mise en place du plan anti hold-up en Moselle

La période de décembre à janvier, avec les fêtes de fin d’année et les soldes, se caractérise par une augmentation de l’activité commerciale, avec des flux d’argent et de clients plus importants que d’ordinaire.

Cette période est plus propice à la réalisation de vols ou de cambriolages.

Ainsi, comme chaque année, les forces de police ont été mobilisées au travers du plan anti hold-up pour renforcer la sécurité des commerces et des établissements bancaires.

Ce plan, qui a été déployé sur le territoire national depuis le 1er décembre 2016 et jusqu’au 15 janvier 2017, visait à accroître la présence policière de différentes unités sur l’ensemble du département de la Moselle : Vélo Tout Terrain (VTT), Groupe de sécurité de proximité (GSP), Brigades spécialisées de terrain (BST), Brigade Anti-Criminalité (BAC), Service Général…Des patrouilles aléatoires et quotidiennes ont permis d’exercer des surveillances particulières d’établissements financiers et de commerces (bijouteries, débits de tabac, stations service, galeries marchandes…), qui étaient susceptibles de faire l’objet d’une attaque à main armée.

Cette présence visible de policiers sur la voie publique jusqu’à la fermeture des commerces, ainsi qu’une intensification des contrôles ont permis de contribuer à la prévention de tels vols. Sur la circonscription de sécurité publique de Metz, cette présence policière représentait 3 à 4 patrouilles dédiées par jour.

Ce dispositif de sécurité est venu s’ajouter au plan gouvernemental Vigipirate renforcé et à l’état d’urgence, dans le cadre desquels une surveillance particulière et renforcée de certains lieux comme les marchés de Noël ou lieux de cultes étaient déjà mises en œuvre.

Le déploiement de ce plan a également permis de se rapprocher et de rassurer la population, en multipliant les prises de contact et les démarches de sensibilisation.

 
Des recommandations ont ainsi pu être dispensées aux commerçants comme :

- éviter l’accumulation et la conservation de trop grandes valeurs ;

- varier les jours et les heures de transport de fonds ;

- aviser la police de tout fait inhabituel ou suspect en composant le 17 ;

- ne pas mettre sa vie ou celles de ses clients en danger, en cas de survenance d’agression ou de vol, mais plutôt observer au maximum pour ensuite pouvoir renseigner les enquêteurs.