Actualités

Mobilisation générale autour du dispositif d’aide à l’embauche dans les PME

 
Mobilisation générale autour du dispositif d’aide à l’embauche dans les PME

Sous la présidence d’Alain CARTON, Secrétaire Général de la préfecture de la Moselle, une réunion départementale dédiée au dispositif « Aide à l’embauche dans les PMEPetites et moyennes entreprises» s’est tenue, en préfecture, le 4 mars 2016.

Depuis l’annonce du plan d’urgence pour l’emploi le 18 janvier dernier par le Président de la République, les services de l’Etat en Moselle, ainsi que l’ensemble des acteurs et partenaires économiques et des opérateurs du service public de l’emploi, sont pleinement mobilisés afin de relever le défi de l’emploi et d’accompagner la mise en œuvre de la mesure « Aide à l’embauche dans les PMEPetites et moyennes entreprises ».

Cette mobilisation s’est déjà traduite par :

-une présentation du nouveau dispositif lors de visites en entreprises ;

-l’information, par Emmanuel BERTHIER, préfet de la Moselle, des relais des entreprises (chambres consulaires, organisations professionnelles, réseau de développement des entreprises) ;

-une large information des entreprises par les organismes institutionnels ;

-l’organisation de réunions d’information ;

-la diffusion de supports d’information et de communication.

Sous la présidence d’Alain CARTON, Secrétaire Général de la préfecture de la Moselle, une réunion départementale dédiée au dispositif « Aide à l’embauche dans les PMEPetites et moyennes entreprises» s’est tenue, en préfecture, le 4 mars courant en présence de l’Unité Départementale de la DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi, des chambres consulaires, des organisations professionnelles et de l’ordre régional des experts comptables.

Cette réunion poursuivait un double objectif :

-présenter le dispositif aux acteurs présents tout en explicitant ses ambitions ;

-recenser les prochaines manifestations pour l’emploi qui permettront de poursuivre la promotion du dispositif auprès des entreprises cibles et du grand public.

Quelques dates à retenir :

- 8 mars 2016 : Forum transfrontalier «le printemps de l’emploi », Creutzwald ;

- 21 mars 2016 : Manifestation du MEDEFMouvement des entreprises de France « club affaires», Metz.

- 13 avril 2016 : Comité de pilotage du dispositif départemental d’accompagnement des PMEPetites et moyennes entreprises « ALIZE », Florange ;

- 27 avril 2016 : Temps forts « Plan d’urgence pour l’emploi », Yutz.

De nombreuses autres manifestations sur l’emploi, de nouvelles réunions d’information sur le dispositif et des visites en entreprises sont prévues sur tout le département de la Moselle au cours des prochaines semaines. 

L’engagement et la mobilisation de chacun doivent permettre aux PMEPetites et moyennes entreprises de la Moselle de bénéficier pleinement de cette mesure et ainsi de faciliter les embauches.

Pour rappel : Une mesure simple et souple pour favoriser le recrutement par les entreprises de moins de 250 salariés jusqu’à 1,3 SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance.

  • CE QU’IL FAUT RETENIR SUR LA MESURE :

- 500 euros par trimestre, soit sur 2 ans 4 000 euros.

Ce qui correspond à 100 % de cotisations patronales remboursées pour les salaires au voisinage du SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance.

- Pour les embauches du 18 janvier au 31 décembre 2016, en CDI, en CDI suite à un CDD, en CDD de six mois ou plus et les contrats de professionnalisation de six mois ou plus.

  • LES ATOUTS DE LA MESURE :

- La prime Embauche PMEPetites et moyennes entreprises est cumulable avec les autres aides comme la réduction générale bas salaire, le Pacte de responsabilité et de solidarité et le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), ce qui correspond à 100 % de cotisations patronales remboursées pour les salaires au voisinage du SMICSalaire minimum interprofessionnel de croissance.

- Après les deux années de remboursement des cotisations patronales, le CICE prendra le relais puisqu’il basculera en baisse définitive de charges. C’est donc un engagement de long terme pris en faveur de l’emploi.