Actualités

Rassemblement "Vie et Lumière" gens du voyage - photo du jour - la DREAL

 
Rassemblement "Vie et Lumière" gens du voyage - photo du jour - la DREAL

La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement) a également été partie prenante dans l’organisation de ce rassemblement. Voyons dans quels domaines...

L’organisation du grand rassemblement évangélique sur l’ancienne base aérienne de Grostenquin s’est articulée autour de deux grands enjeux, la protection et la sécurité des personnes et la protection de l’environnement, liée notamment à l’existence sur le site et à sa proximité d’espaces naturels protégés : un site Natura 2000, un Espace Naturel Sensible (ENS) et une Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) comportant une zone humide.

Dans ce contexte, les principales missions de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, désignée comme chef de file du groupe de travail protection de l’environnement par Monsieur le Préfet, ont été dans un premier temps d’identifier et de délimiter précisément, avec la DDT, les zones à enjeux pour estimer le type de protection le mieux adapté aux endroits les plus exposés.

Sur le constat, une note d’information et de sensibilisation à destination des organisateurs a été élaborée avec la participation du Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine (CENL) et 60 panneaux signalétiques préventifs associant sécurité des personnes et protection de l’environnement ont été réalisés et placés à différents endroits sur les barrières autour du lieu de rassemblement.

Par ailleurs, sur les conseils de l’ONEMAOffice national de l'eau et des milieux aquatiques, pour prévenir et retenir toute pollution potentielle du ruisseau par des hydrocarbures, un « boudin barrage » a été prêté et mis en place par le SDISService départemental d'incendie et de secours à l’endroit le plus approprié sur le cours d’eau.

Enfin, des analyses d’eau sur ce ruisseau ont été réalisées par l’ONEMAOffice national de l'eau et des milieux aquatiques avant l’arrivée des pèlerins et une autre analyse sera réalisée après leur départ.

Pour le pilotage de la partie protection de l’environnement, auquel ont été associés le chef du service départemental de l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage Eric WEILAND et le chef du service départemental de l’ONEMAOffice national de l'eau et des milieux aquatiques Eric SABOT, quatre personnes de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement ont été mobilisées : Marie-Pierre LAIGRE chef du service ressources et milieux naturels, relayée par son adjoint Alain LERCHER, le chef de la division espèces et espaces patrimoniaux Danny LAYBOURNE, et un référent sur ce dossier Jean-Marie DELRUE, ingénieur de l’agriculture et de l’environnement, chargé de mission biodiversité et inspecteur de l’environnement.

Pour la présence et le contrôle sur le site (H24) durant toute la période de la manifestation, les chefs de service de l’ONEMAOffice national de l'eau et des milieux aquatiques et de l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage ont mobilisé l’ensemble de leur effectif. En effet, une patrouille en binôme de ces 2 services assure jour et nuit la protection et la police de l’environnement sur le lieu de rassemblement et aux alentours.

3 personnes, 3 visions différentes...

Jean-Marie DELRUE, ingénieur de l’agriculture et de l’environnement, chargé de mission biodiversité et inspecteur de l’environnement à la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement :

Pour ma part, la participation aux préparatifs, à l’organisation et au déroulement de ce grand rassemblement évangélique, ont été une belle expérience professionnelle. J’ai retenu en particulier l’étroite collaboration de l’ensemble des services de l’État mobilisés pour cette manifestation, afin d’assurer au mieux la protection des pèlerins et des habitants des communes voisines du site et pour assurer la préservation du patrimoine naturel de ce territoire commun à tous.

José THOMAS, technicien de l’environnement à l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage (office national de la chasse et de la faune sauvage) :

J’avais déjà participé au rassemblement qui avait eu lieu en 2006. La façon de travailler a évolué, les effectifs sont plus importants et surtout une surveillance de nuit, pour lutter contre le braconnage, a été mise en place. Le constat est positif, aucun fait marquant n’est à signaler et aucune infraction marquante n’a été relevée.

Mathieu KEYSER, technicien de l’environnement à l’ONEMAOffice national de l'eau et des milieux aquatiques (office national de l’eau et des milieux aquatiques) :

Je n’étais pas présent en 2006 et je ne connaissais pas du tout le secteur. Je suis agréablement surpris de découvrir un milieu aussi sauvage. Cela a été pour moi l’occasion d’observer une zone habituellement inaccessible (terrain militaire) et très riche du point de vue de la biodiversité.