Actualités

Recommandations en cas de présence suspectée de cyanobactéries dans eaux superficielles en Moselle

 
 
Recommandations en cas de présence suspectée de cyanobactéries dans eaux superficielles en Moselle

Le département de la Moselle a été touché par de fortes chaleurs ces dernières semaines. Cette canicule a entraîné différents effets sur l'ensemble du département, dont des proliférations de cyanobactéries dans les eaux superficielles.

Dans les zones où la présence de cyanobactéries supérieure à 100 000 cellules/mL est avérée (baignade déclarée de GONDREXANGE et certains biefs des canaux de la Sarre et de la Marne au Rhin), un arrêté d’interdiction, notamment de consommation du poisson pêché, a été pris par le préfet de la Moselle à compter du 14 août 2018.

Les cyanobactéries sont des organismes microscopiques qui peuvent proliférer dans les eaux douces. Elles ressemblent à des algues microscopiques de couleurs diverses (vert, bleu vif voire invisibles à l’œil nu). A la faveur de conditions favorables (température de l’eau, présence de nutriments, ...), elles prolifèrent fortement et forment des dépôts ou des mousses en surface de l’eau ainsi que le long des berges.

Les cyanobactéries ne produisent pas de gaz toxique en se décomposant, mais certaines espèces de cyanobactéries produisent des toxines qui peuvent entraîner des effets sur la santé :

- lors de contact avec l’eau : irritations et rougeurs de la peau, du nez, de la gorge, des yeux et des muqueuses ;

- lors de l’ingestion de l’eau : maux de ventre, diarrhées, nausées, vomissements.

Que faire en cas de présence suspectée de cyanobactéries ?

Par ailleurs, il est recommandé de ne pas consommer le poisson pêché dans des plans d’eaux où la présence de cyanobactéries est suspectée.

Il est également recommandé de ne pas entrer en contact avec de telles eaux et de rincer soigneusement les objets en contact avec de telles eaux (matériel de pêche, …).

En cas de contact avec une eau où la présence de cyanobactéries est suspectée, il est recommandé de prendre une douche savonnée. En cas d’apparition de troubles, consulter un médecin.

Et les baignades déclarées ?

Ces cyanobactéries entraînent une vigilance constante des services de l'état du département, notamment de l'agence régionale de santé (ARS) qui met en place, chaque année, en plus du contrôle sanitaire classique de la qualité des eaux de baignade déclarées, une surveillance particulière sur ces cyanobactéries, durant la période estivale. Selon les résultats, les mesures de gestion appropriées sont mises en œuvre : information du public, restriction d’usage ou interdiction de baignade.

L’ensemble de ces contrôles permet à l’ARS de s’assurer et de gérer la qualité sanitaire de l'eau sur les 20 baignades déclarées en Moselle.

Les sites contrôlés, des informations sur les eaux de baignade ainsi que les modalités et les résultats de ces contrôles sont disponibles sur le site internet de l’ARS Grand-Est https://www.grand-est.ars.sante.fr/baignade-en-milieu-naturel .

Les résultats sont également disponibles sur le site du ministère en charge de la santé : http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/homeMap.do#a

> AP 2018-08-13 interdiction consommation poisson - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,48 Mb