Violences faites aux femmes et violences intra-familiales en période de confinement (COVID-19)

 
 
Violences faites aux femmes et violences intra-familiales en période de confinement (COVID-19)

Réagir face aux violences conjugales et intrafamiliales - Informations sur les déplacements et contacts utiles

Le contexte particulier du confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie COVID-19 peut exacerber les violences sexistes, sexuelles, conjugales et intrafamiliales.

Aussi, en lien avec l’ordre national des pharmaciens, le ministre de l’Intérieur a décidé de mettre en place un dispositif d’alerte au sein des pharmacies. Toute victime pourra ainsi se signaler en se rendant dans une pharmacie, laquelle alertera tout de suite les forces de l’ordre pour qu’elles interviennent en urgence.

Ce dispositif permet :

  • une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente ;
  • une prise en charge rapide des victimes ;
  • le dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire, l’éviction du co,joint violent ou la recherche de solutions de mise à l’abri des victimes malgré le confinement ;

Chaque victime qui souhaite avoir recours à ce dispositif peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l’attestation en cochant la case correspondante. Toutefois, il ne sera jamais reproché à une victime de violences intra-familiales parvenant à quitter son foyer de s’être échappée sans attestation.

Ce dispositif est avant tout destiné aux femmes victimes de violences conjugales, mais également à toutes les victimes de violences dans le cercle familial, à commencer par les mineurs.

Rappel des principaux moyens d’alerte :

Composer le 17 ou le 112

Alerte par SMS : 114

Hébergement d’urgence : 115

Violences contres les mineurs : 119 et plateforme de signalement : https://www.allo119.gouv.fr/recueil-de-situation

Signalement et informations :

Numéro d’écoute : 3919

https://arretonslesviolences.gouv.fr/

https://www.allo119.gouv.fr/

affiche A3

Télécharger l'affiche A3 d'information ici

Déplacement des femmes victimes de violences

Pour tout déplacement relatif à une prise en charge des violences, les victimes peuvent utiliser l’attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case "déplacements pour motif familial impérieux".

  

La prise de plainte des victimes reste une priorité dans le cadre du confinement

Privilégiez la plateforme de signalement des violences sexistes et sexuelles :https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Coordonnées des intervenants sociaux en police et en gendarmerie:

   
   
Hôtel de police de Metz 06.20.03.29.27
sissung.f@association-aiem.fr
   
Commissariat de police de Thionville 03.82.53.39.80 poste 157217
victime-thionville@interieur.gouv.fr
   
Commissariat de police de Forbach 06 20 03 29 73
iscg@cmsea.asso.fr
   
Gendarmeries de Boulay et Behren-lès-Forbach 06 27 53 61 81
iscg@cmsea.asso.fr
   
Gendarmeries de Fameck et Uckange
 
06 27 36 36 05
intervenant-social-cgdthionville@gendarmerie.interieur.gouv.fr
   
Gendarmerie de Maizières-lès-Metz 06.07.15.09.28
balmer.d@association-aiem.fr
   
   
   

Documents utiles