Actualités

Déclenchement du Plan Canicule niveau 3 dans le département de la Moselle Lundi 24 juin 2019

> Voir l'article

Suivi du mouvement des « gilets jaunes »

 
 
Installation de la cellule départementale de soutien et de suivi économique

Annoncée dès le 10 décembre, Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a présidé ce vendredi 21 décembre la première rencontre de la cellule départementale de soutien et de suivi économique en présence du directeur de la Banque de France, de la BPI de la DDFIP, de l’URSSAFUnion de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales et de l’UD DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi et des acteurs économiques et sociaux du territoire.

Cette cellule qui s’inscrit dans les mesures d’accompagnement d’urgence des entreprises en difficulté concernées, est une réponse aux entreprises pour les aider à faire face à la situation exceptionnelle que connaît le département en raison du mouvement des« gilets jaunes ».

Elle regroupe les services de l’Etat (direction départementale des finances publiques, DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi), l’URSAFF,  le directeur de la banque de France, le directeur de BPI France,   les acteurs économiques départementaux (chambres consulaires, organisations professionnelles) et les organisations syndicales.

Cette réunion a permis aux différents acteurs concernés de mesurer l’impact du mouvement des « gilets jaunes » sur l’économie mosellane, et d’ajuster au plus près les mesures d’accompagnement mises en place par le préfet de la Moselle dès le 10 décembre, et notamment :

-          les mesures d’échelonnement fiscal et social ;

-          les autorisations d’activité partielle: 33 entreprises ont déposé à ce jour un dossier auprès de la DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi, ce qui représente 2007 salariés concernés sur 6377 (soit près d’1/3 des effectifs  de ces entreprises), pour un total de 105 281 heures à indemniser ;

-          la situation bancaire des entreprises et la mise en œuvre  des mesures d’accompagnement (garantie bancaire, octroi ou maintien de garanties bancaires) ;

-          les autorisations exceptionnelles d’ouverture des commerces le 30 décembre et 6 janvier.

 

Cette cellule se réunira régulièrement et en tant que de besoin pour assurer ce suivi et accompagner les entreprises.

20181221_153347
2
3
4

> DP L'Etat en soutien des entreprises - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,08 Mb