Actualités

Déclenchement du Plan Canicule niveau 3 dans le département de la Moselle Lundi 24 juin 2019

> Voir l'article

Lorsque la coopération transfrontalière permet de sauver des vies!

 
 
Lorsque la coopération transfrontalière permet de sauver des vies!

Le 23 octobre 2018 à 09h50, le centre opérationnel de renseignement la gendarmerie (CORG) de Metz est sollicité par le poste de commandement (PC) SANEF pour secourir des migrants enfermés dans un camion frigorifique à destination de l’Allemagne.

Rapidement les forces de l’ordre sont mobilisées et toutes les patrouilles de gendarmerie du département et des départements limitrophes sont informées. Les postes de commandement autoroutiers des compagnies républicaines de sécurité ainsi que de la police aux frontières et des douanes sont également alertés. La section aérienne de la gendarmerie est engagée. Le centre opérationnel de la police allemande est également avisé.

A 10h27, les résultats de la première géolocalisation tombent et permettent de savoir que le relais de FEY a été déclenché à 09h31.

Un contact est établi téléphoniquement avec l’un des migrants dans le camion, la communication est rendue difficile par la barrière de la langue, néanmoins les gendarmes saisissent la gravité de la situation, ils sont enfermés dans un camion, ils suffoquent et un nourrisson est présent.

Selon la personne ayant alerté les secours, se trouvant dans le camion, ils seraient sur le secteur de Teterchen, en Moselle Est.

Immédiatement des patrouilles sont orientés sur ce secteur, le CORG avise la police allemande qui dépêche des patrouilles dans le secteur d’Ittersdorff, Creutzwald et Uberherrn. Une demande de géolocalisation est demandée côté allemand au moment du passage de la frontière pour ne pas perdre leur signal. Une course contre la montre est engagée.

L’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie (SAG) finit par trouver le camion frigo sur une route départementale proche de la frontière. Le centre opérationnel allemand avisé oriente rapidement ses patrouilles sur le secteur concerné.

A 10h36, un nouvel appel des migrants permet de confirmer la géolocalisation près de Sarrelouis grâce à leur GPS.

Finalement à 11h00, le camion est intercepté lors de son arrêt à une station essence à Lisdorf, près de Sarrelouis, quelques kilomètres après la frontière. Les policiers allemands procéderont à l’ouverture du camion frigo pour découvrir 5 migrants dont un enfant en état d’hypothermie. Ils ont tous été orientés vers des établissements de soins sans pronostic vital engagé pendant que le chauffeur Ukrainien a été placé en garde-à-vue.