Actualités

Signature de 12 contrats de professionnalisation conclus dans le cadre du programme HOPE en Moselle

 
 
Signature de 12 contrats de professionnalisation conclus dans le cadre du programme HOPE en Moselle

Olivier DELCAYROU, sous-préfet de Metz, secrétaire général de la préfecture, a participé à la séance de signature des contrats de professionnalisation, à la direction régionale de l’AFPA Grand Est, en présence des bénéficiaires et des employeurs.

Coordonné par l’État, l’objectif du programme HOPE est d’accompagner et former sur des métiers en tension, au niveau national, des demandeurs d’emploi bénéficiaires d’une protection internationale (statut de réfugié ou protection subsidiaire).

Le programme HOPE s’intègre dans un plan ambitieux d’intégration républicaine pour les étrangers résidant en France, qui a été présenté à cette occasion par Olivier DELCAYROU, sous-préfet, secrétaire général de la préfecture.

2

La préfecture de région assure la coordination et le suivi de ce dispositif pour le Grand Est. Ce programme est conduit en partenariat avec l’agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA, porteur du programme au niveau national), Pôle emploi, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) et les 8 opérateurs de compétences (OPCO) de branches professionnelles suivants : le FAF-TT (travail temporaire), FORCO (commerce et distribution) OPCALIA (interprofessionnelle), Agefos-PMEPetites et moyennes entreprises (PMEPetites et moyennes entreprises et TPE), OPCAIM (industries de la métallurgie), Constructys (entreprises du BTPBâtiment et travaux publics) et l’AFDAS (activités du spectacle) et Uniformation.

L’objectif du programme HOPE est de proposer un parcours complet à destination des demandeurs d’emploi sous statut réfugié, dans la perspective d’un accès à l’emploi et à l’autonomie, comportant :

  • l’apprentissage de la langue française à visée professionnelle,
  • la formation à un métier,
  • l’accès à la certification,
  • l’hébergement et la restauration,
  • l’accompagnement administratif et social.

Le programme s’appuie sur un parcours en 2 temps :

  • une préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC) de 400 h, dont 330 h en centres AFPA, qui repose sur l’apprentissage du Français à visée professionnelle et la découverte des métiers,
  • un contrat de professionnalisation ou un contrat de développement professionnel intérimaire de 450 h minimum, afin d’assurer une première qualification.

Parallèlement à cette formation, les stagiaires bénéficient de deux accompagnements spécifiques :

  • un accompagnement administratif et social pour lever les freins à la réalisation de la formation et sécuriser les parcours,
  • un accompagnement vers l’insertion pour permettre au stagiaire de s’intégrer dans le groupe et le centre de formation en s’appropriant son parcours vers l’emploi.

En 2018, le financement des parcours de formation était assuré par les OPCA (devenus OPCO depuis avril 2019) en fonction des besoins locaux des entreprises. L’État contribuait, par des crédits nationaux, au financement des prestations d’hébergement et d’accompagnement (25 % du total des financements).

En 2019, des crédits du Plan d’investissement dans les compétences ont également été mobilisés pour porter la contribution de l’État à 45 % du coût par bénéficiaire, qui est d’environ 25 000 €.

Des informations complémentaires sur le programme, les formations et les débouchés en Moselle sont disponibles dans le document ci-dessous :

Pour en savoir plus :

> Fiche informative - Programme HOPE en Moselle - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,53 Mb