Pouvoir d'achat : Ce qui a changé au 1er mars 2022

 
 
Pouvoir d'achat : Ce qui a changé au 1er mars 2022

Date de publication : le 1er mars 2022

Tickets restaurant, contrat d'engagement jeune, pensions alimentaires... Ce qui change au 1er mars 2022

Voici ce qui change à partir de ce mardi 1er mars 2022 en matière de pouvoir d'achat, d'alimentation ou encore de santé.

Depuis le 1er mars 2022, plusieurs mesures sont entrées en vigueur.

Pouvoir d’achat

Titres-restaurant : le plafond à 38 euros est prolongé

Pour soutenir le secteur de la restauration et permettre aux détenteurs de titres-restaurant d’en profiter pleinement, le ministre de l’Économie, des Finances, et de la Relance, Bruno Le Maire, a annoncé le prolongement du doublement du plafond d’utilisation quotidien des titres-restaurant 2022.La mesure qui devait prendre fin le 28 février est prolongée jusqu’au 30 juin 2022.

Alimentation

Restauration : affichage obligatoire de l'origine des viandes

L’origine de toutes les viandes servies dans la restauration française doit être obligatoirement affichée.Le décret, paru le 27 janvier 2022 au Journal officiel, est valable pour les restaurants ainsi que les cantines scolaires, d’entreprises, d’Ehpad ou d’hôpitaux.Cette obligation concerne les viandes achetées crues (fraîches ou surgelées) et cuisinées par les restaurateurs, mais ne s'applique pas aux viandes déjà préparées.

> Site internet : legifrance.gouv.fr - Lire le décret

Jeunes

Lancement du contrat d'engagement jeune

Le contrat d'engagement jeune (CEJ) permet à tous les jeunes de moins de 26 ans sans formation ni emploi depuis plusieurs mois de bénéficier de 15 à 20 heures d’accompagnement par semaine pour découvrir un métier, se former, trouver un apprentissage ou un emploi.Une application mobile nommée « Pass emploi » est désormais disponible pour faciliter l’échange entre le jeune et son conseiller.

> Site internet : gouvernement.fr - Toutes les informations sur le contrat d'engagement jeune

Santé

Entrée en vigueur de la loi Santé au travail

La loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail, entre en vigueur, en grande partie, au 31 mars 2022.Elle vise à décloisonner la santé publique et la santé au travail afin de mieux évaluer les risques professionnels.Parmi ces dispositions, la loi met en œuvre le service de prévention et de santé au travail (SPST) et crée de nouvelles obligations à la charge des entreprises.

> Site internet : legifrance.gouv.fr - Loi du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail

Famille

Versement automatique des pensions alimentaires

À compter du 1er mars 2022, toutes les nouvelles pensions alimentaires fixées par le juge après une séparation feront automatiquement l’objet d’une intermédiation par la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF).Cette nouvelle étape de développement du service public des pensions alimentaires permettra de recouvrer et mieux prévenir les risques d’impayés, simplifiant ainsi grandement la vie des mères isolées et familles monoparentales.