Si tu conduis, je raccroche

 
 
Si tu conduis, je raccroche

Date de publication : 14/02/2022

Pour la Saint-Valentin, déclarez-lui votre amour : raccrochez !

Permettre à son amoureuse ou à son amoureux de consacrer toute son attention à la route : voilà une jolie preuve d'amour. Près de 1 accident corporel de la route sur 10 est lié à l'utilisation du téléphone en conduisant.

A l'occasion de la Saint-Valentin, la Sécurité routière invite chacun de nous à raccrocher quand son être cher est au volant.

Un nouveau mot d'ordre

Téléphoner au volant dégrade le niveau de concentration du conducteur, en le rendant davantage acteur de sa conversation que de sa conduite, et multiplie le risque d'être impliqué dans un accident corporel. Appeler une personne et se rendre compte qu'elle est en train de conduire, quoi de plus banal, pensez-vous ? Et pourtant, c'est un moment crucial, où l'on peut, par un geste simple - raccrocher - protéger son interlocuteur d'un accident, en lui permettant de consacrer toute son attention à la route. La Sécurité routière lance donc, au travers d'une nouvelle campagne, un nouveau mot d'ordre : « Si tu conduis, je raccroche ».

En février, la Sécurité routière rediffuse le film qui porte le nouveau mot d'ordre de la campagne de sensibilisation aux dangers du smartphone en conduisant "Si tu conduis, je raccroche".


La campagne de communication

vignettes - si tu conduis, je raccroche

> Télécharger les vignettes


Que dit le code de la route ?

L'utilisation d'un téléphone portable tenu en main est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 euros et un retrait de 3 points du permis de conduire. Le fait de consulter ou manipuler son téléphone est également interdit et est passible des mêmes sanctions.

> En savoir plus sur la réglementation du téléphone au volant

Les dangers du téléphone au volant

L'usage du téléphone au volant a de multiples conséquences sur la conduite et la sécurité des automobilistes et des autres usagers de la route : augmentation du temps de réaction, augmentation du temps de freinage, réduction de la distance de sécurité, difficulté à maintenir le véhicule dans la voie de circulation, difficulté à maintenir une vitesse adaptée, réduction du champ de vision, difficulté à s'insérer sans danger dans le flux de circulation, etc.

  • Téléphoner au volant multiplie par trois le risque d'accident. Un chiffre qui passe même à 23, en cas de lecture d'un SMS. Il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant au moins 5 secondes.
  • L'inattention (dont le téléphone) est impliquée dans 13% des accidents mortels en 2020.
  • Un conducteur qui téléphone en conduisant enregistre entre 30 et 50% d'informations en moins sur la route.

> Télécharger le dépliant : le téléphone et la conduite