La ministre déléguée chargée de la ville, Nadia Hai, en Moselle

 
 

Lundi 10 janvier, Monsieur Olivier Delcayrou, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, a accueilli Madame Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Elle s’est rendue en Moselle pour une visite sur les thématiques du renouvellement urbain des quartiers de la politique de la ville et de la réussite éducative de leurs habitants à travers le programme des cités éducatives.

À cette occasion, Madame la ministre s’est rendue dans les communes de Forbach, Behren-lès-Forbach, Folschviller et Metz.

Photo 1 - Nadia Hai, ministre chargée de la ville, en Moselle.PNG

À Forbach, en compagnie du maire, des députés Hélène Zannier et Christophe Arend, Madame la ministre a visité les sites et les bâtiments du quartier du Wiesberg concernés par un projet de renouvellement urbain de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), intervenant dans un environnement architectural imaginé par Emile Aillaud. Madame Hai a visité un logement social de la tour des Lilas, ainsi que l’école maternelle Louis Houpert. Elle a pu constater l’urgence de rénover le quartier, dans le respect du patrimoine architectural existant. L’enveloppe du gouvernement consacrée à la rénovation urbaine dans le pays s’élève à 12 milliards d’euros.

Photo 2 - Nadia Hai, ministre chargée de la ville, en Moselle.PNG

Madame la ministre s’est ensuite rendue à Behren-lès-Forbach, première cité éducative retenue en Moselle lors de la première vague de labellisation, pour échanger avec les élèves du conseil de vie citoyenne et l’équipe éducative du collège Robert Schuman sur l’efficacité du programme cité éducative dont ils bénéficient depuis 2020.

Photo 3 - Nadia Hai, ministre chargée de la ville, en Moselle

Les cités éducatives sont une démarche expérimentale qui permet de mieux accompagner les enfants et les jeunes de 3 à 25 ans des quartiers prioritaires, durant toutes les étapes de leur apprentissage et de leur insertion professionnelle. Cela passe par un accès plus facile à la culture et aux sports, un meilleur accompagnement au moment de l’orientation professionnelle et de la formation. Dans le cadre du comité interministériel des villes présidé par le Premier ministre Jean Castex, ce sont au total 200 cités éducatives qui seront opérationnelles d’ici fin 2022.

Madame Hai a ensuite visité le centre socio-culturel sportif de Folschviller. À cette occasion, elle a échangé sur la question du renouvellement des contrats de ville lors d’une table ronde avec la député Hélène Zannier, Didier Zimny, maire de la commune, les élus locaux et les acteurs des quartiers du territoire, représentants d’associations et bailleurs.

Photo 4 - Nadia Hai, ministre chargée de la ville, en Moselle

« La politique de la ville est un enjeu considérable, on a besoin de l’implication de toutes et de tous. » Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville

Nadia Hai a fini son déplacement en Moselle par la signature de la convention installant la cité éducative du quartier de Borny à Metz avec François Grosdidier, maire de la ville, les députés Ludovic Mendes, Richard Lioger et Brahim Hammouche, ainsi que Jean-Marc Huart, recteur de la région académique Grand Est.

Le quartier de Borny compte 5500 jeunes de moins de 25 ans, 1350 élèves scolarisés de la maternelle au collège. Cette convention propose 26 actions concrètes autour des valeurs de la République, des actions sportives et culturelles, de l’éducation à la sécurité, etc.

Photo 5 - Nadia Hai, ministre chargée de la ville, en Moselle

Grâce au programme cité éducative, les élèves des collèges REP+ des Hauts de Blémont et de Paul Valéry bénéficieront d’activités sportives, de loisirs et culturelles de meilleure qualité pour lutter contre le décrochage scolaire et enrichir leur parcours scolaire. Le ministère de la ville mobilisera 900 000 euros sur 3 ans pour financer le plan d’actions prévu.

« Pas un quartier ne se ressemble. Les forces vives du territoire sont les mieux placées pour concevoir des réponses ambitieuses, sur-mesure, pour offrir aux jeunes un parcours choisi et non plus subi. », Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville.