Déploiement des voitures-radars en Moselle

 
 

En 2021, le nombre d’accidents et de tués sur les routes en Moselle a nettement baissé. La vigilance reste toutefois de mise puisque la vitesse, excessive ou inadaptée, est en cause dans 1 accident mortel sur 3.

La décision de confier dans l’ensemble des départements la conduite de véhicules-radars à des opérateurs privés a été prise par le comité interministériel de la sécurité routière le 2 octobre 2015, avec deux objectifs :

  1. Libérer du temps aux forces de l’ordre pour effectuer d’autres types de contrôles sur les routes ou prévenir d’autres comportements dangereux ;
  2. Mieux faire respecter les limitations de vitesse en allongeant les plages de contrôles sur les routes les plus accidentogènes.
Photo - voiture

Les voitures radars roulent sur les routes de Moselle depuis le 19 janvier 2022. Elles circulent sur tous types de routes (autoroutes, routes nationales, départementales ou communales). Les trajets et les plages horaires de contrôle sont fixés par les services de l’État, en fonction des critères d’accidentalité et de trafic.

Les voitures-radars sont des voitures banalisées équipées d’un radar embarqué. Elles contrôlent les véhicules qu’elles croisent et ceux qui les doublent.

L’entreprise prestataire est rémunérée en fonction du nombre de kilomètres de contrôle effectués, selon les parcours et les objectifs fixés par l’État. Sa rémunération de ne résulte pas du nombre de verbalisations.

Lorsque la voiture radar circule, son conducteur ignore les infractions relevées. L’entreprise ne peut ni accéder aux clichés de verbalisation, ni connaître le nombre d’infractions relevées par le biais des véhicules dont elle a la charge.

L’externalisation de la conduite des voitures-radars est régionale. À terme, ce sont 39 voitures-radars qui circuleront dans le Grand Est.