Édito - 46ème lettre des services de l'État en Moselle

 
 

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous présenter tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Nous commençons 2022 avec la 46ème édition de la lettre des services de l’État en Moselle.

Nous subissons actuellement des indicateurs de circulation épidémique jamais atteints. Nous savons que les personnes vaccinées courent moins de risque de développer des formes graves de la maladie. À l’inverse, la quasi-totalité des personnes en réanimation ne sont pas vaccinées.

Dans ce contexte, l’effort de vaccination doit se poursuivre. En Moselle, 786 268 personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 76 % de la population totale ; 88 % des personnes de plus de 12 ans le sont. La vaccination est désormais ouverte à tous les enfants de 5 à 11 ans. Le rappel est nécessaire pour rester protégé, il est aujourd’hui ouvert à toute personne majeure et aux adolescents âgées de 12 à 17 ans. En Moselle, 515 195 personnes ont réalisé leur rappel, soit 50 % de la population totale.

Face à la 5e vague, les services de l’État restent mobilisés :

  • Comité départemental de pilotage avec le préfet, l’agence régionale de santé, le directeur académique des services de l’éducation nationale ;
  • Lignes téléphoniques de la direction des services départementaux de l’éducation nationale en Moselle pour les chefs d’établissements ;
  • Mobilisation des centres de vaccination et de dépistage ;
  • Réunion périodique avec les laboratoires et pharmaciens.

La loi pour transformer le « passe sanitaire » en « passe vaccinal » a été adoptée par le Parlement et est en vigueur depuis le 24 janvier pour les plus de 16 ans. Il faut désormais pouvoir justifier d’un statut vaccinal complet et de son rappel pour accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. La présentation d’un test négatif ne suffit plus, sauf pour avoir accès aux établissements et services de santé. Il vise également à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « passes ».

Le Premier ministre a annoncé le 20 janvier le calendrier de sortie de cette vague épidémique :

  • 24 janvier : entrée en vigueur du passe vaccinal pour toutes les personnes de 16 ans et plus ;
  • 2 février : fin des jauges dans les établissements accueillant du public assis ; télétravail recommandé et non plus obligatoire ;
  • 16 février : réouverture des discothèques ; reprise des concerts debout ; consommation autorisée dans les stades, cinémas et transports ; consommation débout dans les bars autorisée.

En Moselle, le port du masque reste obligatoire jusqu’au 2 février pour les personnes de 11 ans et plus dans l’espace et la voie publics des communes de plus de 5 000 habitants. Il est également obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.

Dans ce 1er numéro de l’année 2022, vous retrouverez notamment des articles sur : la visite en Moselle de Mme Nadia Hai ministre déléguée chargée de la ville, la visite en Moselle de M. Joël Giraud secrétaire d’État chargé de la ruralité, la signature de la convention de lutte contre les violences en milieu scolaire, le déploiement des voitures-radars, le recrutement de cadets de la République de la police nationale, la réorganisation du réseau des finances publiques, la mise en œuvre du programme d’action nitrates.

Bonne lecture et bonne année 2022 !

Laurent Touvet