Signature de la convention sur les violences scolaires

 
 

Jeudi 13 janvier 2022, Laurent Touvet, préfet de la Moselle, les procureurs de la République de Metz, Thionville et Sarreguemines, MM. Badorc, Partouche et Glady, Olivier Cottet, directeur académique des services départementaux de l’éducation nationale de la Moselle, le général Eric Matyn, commandant du groupement de gendarmerie départementale et Michel Klein, directeur départemental de la sécurité publique, ont signé la convention de lutte contre les violences en milieu scolaire.

Photo 1 - Signature de la convention sur les violences scolaires - Laurent Touvet, préfet de la Moselle

La prévention des violences commises en milieu scolaire constitue un enjeu majeur pour la sécurité des élèves et des enseignants. La signature de cette convention marque une étape importante dans le renforcement de la coordination des acteurs locaux dans ce domaine.

Cette convention, signée pour une durée de trois ans, permet de concrétiser le travail déjà engagé dans le domaine de la lutte contre les violences scolaires, et de coordonner la prévention des violences en milieu scolaire entre les différents signataires.

La convention de lutte contre les violences en milieu scolaire vise à améliorer la sécurité du milieu scolaire en actionnant les leviers de prévention, de traitement de la violence, d’aide aux élèves en difficulté ou en danger, aux parents et aux adultes de la communauté éducative. Elle permet aussi de prévenir de la délinquance juvénile.

Photo 2 - Signature de la convention sur les violences scolaires, E. Matyn, général, commandant le groupement de gendarmerie Moselle

Pour ce faire, la convention prévoit notamment :

  • la désignation de référents départementaux (en gendarmerie, police et direction des services départementaux de l’éducation nationale) et de référents scolaires (gendarmerie et police) ;
  • des diagnostics de sécurité partagés, mis en place dans chaque établissement scolaire, en liaison avec les référents éducation nationale de la police et de la gendarmerie ;
  • des contrôles aux abords des établissements scolaires par la police et la gendarmerie ;
  • des équipes mobiles de sécurité qui, placées sous la responsabilité du recteur, viennent en renfort des équipes éducatives.

Un suivi régulier de l’application de la convention sera effectué et un bilan d’application de la convention sera établie annuellement.

L’école est le lieu le plus représentatif des valeurs de la République. Elle doit être un lieu de confiance, de respect d’autrui et de bien-être.

Photo 5 - Signature de la convention sur les violences scolaires - Olivier Cottet
Photo 4 - Signature de la convention sur les violences scolaires - Yves Badorc, procureur de la république de Metz
Photo 5 - Signature de la convention sur les violences scolaires - Brice Partouche, procureur de la république de Thionville