Actualités

Une forte mobilisation des forces de l’ordre

 
 
Une forte mobilisation des forces de l’ordre

À l’instar du premier confinement, les policiers et gendarmes sont à nouveau mobilisés pour effectuer des contrôles du deuxième confinement, le tout dans un contexte de menaces terroristes nécessitant une vigilance accrue.

Mobilisées face à la menace terroriste

Suite à l’attaque au couteau perpétrée le jeudi 29 octobre à Nice, le plan Vigipirate est passé au niveau urgence attentat se traduisant ainsi par un renforcement du dispositif de sécurisation des lieux publics, des lieux de cultes et des établissements scolaires.

A Metz, un dispositif de sécurisation renforcé a été mis en place aux abords des établissements scolaires du département. Les policiers effectuent cette mission aux côtés des militaires de la force Sentinelle pour les établissements du secondaire. La police municipale, quant à elle, s’occupe principalement des écoles primaires et maternelles.

Ces patrouilles de police dynamiques se déploient également sur d'autres sites sensibles tels que les lieux de culte, zones commerciales, tribunaux, préfectures, services publics…

Pour renforcer les unités de terrain de la gendarmerie nationale, deux pelotons de surveillance et d’intervention gendarmerie vigipirate ont été créés. Armés par des réservistes de la gendarmerie nationale, leurs missions sont nombreuses : contrôle frontalier, terrorisme, surveillance lieux de culte et des établissements scolaires. Créés au début du 2ᵉ confinement, ce dispositif va être maintenu et développé d’avantage.

Mobilisées dans le cadre de la crise sanitaire

De nombreux contrôles des attestations de déplacement ont eu lieu au mois de novembre dans le cadre du second confinement portant à 3 100 le nombre de verbalisations.

La police et la gendarmerie nationales restent mobilisées pour veiller au respect du confinement. Plusieurs contrôles effectués par différents équipages ont lieu chaque jour dans toute la Moselle.

Une importante opération de contrôle, organisée par la police aux frontières en collaboration avec la gendarmerie et la compagnie républicaine de sécurité s’est déroulée à Kanfen samedi 21 novembre. 1 500 véhicules ont été contrôlés à cette occasion, dans lesquels se trouvaient 2 123 personnes qui se sont vues contrôlées. 128 infractions pour non présentation d’attestations ont été relevées lors de cette opération, alors qu’il était interdit de se promener à plus d’un kilomètre de chez soi et que seuls les achats essentiels étaient autorisés.