Vaccins

Vaccins

 
 
 Vaccins

La vaccination est ouverte à tous les adultes sans condition et aux adolescents de 12 ans et 2 mois à 17 ans compris.

Remplissez le questionnaire pour connaître les modalités de votre vaccination : à quel type de vaccin suis-je éligible ? combien de doses dois-je recevoir ? suis-je éligible à la dose de rappel ? quel délai respecter entre ma dernière injection et la dose de rappel ? où prendre rendez-vous ?...

Ce simulateur n'enregistre pas vos données, et ne remplace pas l'avis d'un professionnel de santé.

> Commencer la simulation

  • La deuxième dose de rappel est possible dès six mois après le premier rappel pour les personnes âgées de 60 à 79 ans.
  • Si vous avez contracté le Covid-19 plus de 3 mois après votre schéma vaccinal initial, vous n’avez pas besoin de faire de dose de rappel.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5 à 11 ans et requiert l'accord de l'un ou l'autre des titulaires de l'autorité parentale (télécharger l'autorisation parentale ).

Rappel vaccinal

La dose de rappel : Pour qui, quand et où ?

La dose de rappel concerne toutes les personnes de 18 ans et plus et ayant un schéma vaccinal initial complet. Depuis le 24 janvier 2022, elle concerne également les mineurs âgés de 12 à 17 ans.

Dès 3 mois pour les personnes âgées de 18 ans et plus après la dernière dose du schéma initial.
Les personnes vaccinées avec Janssen doivent recevoir une injection additionnelle dès 4 semaines après leur vaccination, puis une dose de rappel dès 3 mois après cette dernière.
Les personnes ayant eu une infection au Covid-19 puis une dose de Janssen, sont éligibles à la dose de rappel dès 4 semaines après leur injection.

Pour les personnes ayant eu le Covid après leur injection de Janssen, 2 situations :

  • Si infection moins de 15 jours après l’injection : les personnes reçoivent une dose additionnelle de vaccin ARNm 4 semaines après l’infection. Elles sont éligibles au rappel vaccinal dès 3 mois après cette dose additionnelle.
  • Si infection plus de 15 jours après l’injection : les personnes n’ont pas besoin de compléter leur schéma vaccinal avec une dose additionnelle. Elles sont éligibles au rappel dès 3 mois après l’infection.

Les personnes ayant eu le Covid-19 plus de 15 jours après leur dose additionnelle n’ont pas besoin de faire leur dose de rappel sauf s’ils voyagent dans un pays où la dose de rappel est obligatoire. Dans ce cas, ils peuvent faire leur dose de rappel dès 3 mois après leur infection.

Dès 6 mois après la dernière injection pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans.

Pour les personnes immunodéprimées, il est recommandé de suivre l’avis de leur professionnel de santé quant au schéma vaccinal le plus adapté.

Une infection = une injection. Ainsi, si vous avez contracté le Covid-19 après votre schéma vaccinal initial, vous n’avez pas besoin de faire de dose de rappel. Cependant, pour les personnes souhaitant sortir du territoire national, le rappel vaccinal doit être fait pour avoir un certificat de vaccination valide.

Depuis le 14 mars 2022, les personnes âgées de 80 ans et plus ainsi que les résidents en EHPAD et USLD sont éligibles à un deuxième rappel vaccinal, à partir de 3 mois après l’injection du premier rappel, conformément à l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 18 février 2022.

Vaccination des enfants

La vaccination pour les enfants est possible en centre de vaccination avec un accueil et des rendez-vous dédiés (liste disponible sur sante.fr ) ainsi que chez un médecin généraliste, chez un pédiatre ou tout autre médecin spécialiste, en pharmacie, dans un cabinet infirmier ou un cabinet de sage-femme. Les infirmiers peuvent aussi vacciner sur prescription médicale.

La vaccination est possible à domicile (médecins, infirmiers) Enfin, certains services de protection maternelle et infantile (PMI) peuvent proposer la vaccination. Les enfants de 5 à 11 ans les plus à risque peuvent également se faire vacciner dans les services pédiatriques des centres hospitaliers (CH et CHU) ainsi que dans les hôpitaux pédiatriques, établissements spécialisés et centres d’accueil moyens et longs séjours pour enfants.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans nécessite le consentement d’un des deux parents. En outre, afin de simplifier l’accès à la vaccination, il n'est pas nécessaire que l’enfant soit accompagné par un de ses parents.

La personne qui l'accompagne doit pouvoir établir qu’elle détient l’accord d’un des parents et présenter un formulaire d’autorisation parentale dûment signé par l’un d'entre eux. Le formulaire d’autorisation parentale est disponible ici. Il devra être remis au personnel dans le lieu de vaccination.

Vaccination obligatoire

La vaccination est obligatoire pour tous ceux qui travaillent au contact des personnes fragiles. Ainsi, depuis le 15 septembre 2021, doivent être obligatoirement vaccinés :

  • tous les personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID) ;
  • les aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l’APA ou la PCH, dans les services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs ;
  • les personnels des entreprises de transport sanitaire (y compris taxis conventionnés) ;
  • toutes professions du livre IV du CSP, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (ex. : secrétaires médicales, assistants dentaires) ;
  • tous les étudiants en santé ;
  • les SDISService départemental d'incendie et de secours-Pompiers (professionnels et volontaires) ;
  • les personnels des services de santé au travail.

Les personnes justifiant d'une contre-indication à la vaccination sont exemptées de l'obligation vaccinale.

Les vaccins autorisés en France

Pour arrêter la pandémie et retrouver une vie normale, les chercheurs et laboratoires du monde entier se mobilisent pour développer des vaccins efficaces contre la Covid-19. En plus des mesures barrières , la vaccination permet de maintenir l’impact de l’épidémie et de réduire la mortalité et la morbidité liées à l’infection virale.

À ce jour, quatre vaccins sont autorisés en France :

  • Pfizer/BioNTech ;
  • Moderna ;
  • AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield  ;
  • Johnson & Johnson ;
  • Novavax.

Les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna) se sont progressivement substitués au vaccin Astra Zeneca dans la campagne de vaccination, notamment du fait de leur meilleure efficacité contre les risques de forme grave de Covid-19

> Le fonctionnement d'un vaccin ARN messager

> Le fonctionnement d'un vaccin à adénovirus



Un circuit sécurisé

Pour garantir la sécurité de son utilisation, le développement d’un vaccin est soumis à des exigences réglementaires strictes . Avant d’être mis à la disposition de la population, le vaccin nécessite la mise en place d’essais cliniques. Les résultats doivent être satisfaisants en termes de réponse immunitaire, d’efficacité, de sécurité et de qualité pour que le vaccin soit validé. Les essais cliniques ont lieu dans différents pays comme la France où il est possible de se porter volontaire pour participer à des essais via la plateforme Covireivac .

Actuellement, la politique de pré-achat du Gouvernement vise à sécuriser l’accès de la France aux vaccins les plus prometteurs, en quantité suffisante et à des conditions tarifaires compétitives. Pour autant, l’achat lui-même reste conditionné aux résultats des essais cliniques et à l’autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne du médicament (EMA) .
La Commission européenne a engagé 2,7 milliards d’euros de son instrument d’aide d’urgence pour financer les laboratoires les plus avancés dans leurs recherches. Cet investissement permet également de précommander des doses qui seront partagées entre les États membres. La Commission a ainsi conclu 6 contrats de pré-achat de vaccins contre la Covid, pour un total représentant plus d’1 milliard de doses dont 200 millions pour la France. D’autres arriveront.

Comment se faire vacciner ?

La vaccination s’effectue sur rendez-vous :

  • sur sante.fr ;
  • par téléphone : 0 800 009 110 (7 jours/7 de 06h00 – 22h00) ;
  • auprès de votre médecin traitant ;
  • sur votre lieu de travail ;
  • sur votre lieu de soin.

Si vous êtes une personne âgée de plus de 80 ans, que vous avez des difficultés à vous déplacer et que vous souhaitez bénéficier d’une vaccination à domicile, un numéro vert spécial a été mis à disposition afin de vous mettre en lien avec les services susceptibles de vous proposer une vaccination à domicile. Le numéro est le suivant : 0800 730 957.

 
 

A lire également :