Actualités

Bilan positif des rencontres de la sécurité 2019 en Moselle

 
 
Bilan positif des rencontres de la sécurité 2019 en Moselle

Pour le département de la Moselle, la 7ᵉ édition des rencontres de la sécurité (RS) a débuté sur un calendrier élargi avec dès le 1er octobre, l’ouverture par le préfet de la Moselle, d’une journée consacrée à la cybersécurité et la sécurité économique en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie (CCIChambres de commerce et d'industrie) de la Moselle. Jusqu’au samedi 12 octobre, ce sont 45 événements qui ont été organisés dans 28 communes de l’ensemble des 5 arrondissements de la Moselle.

Coordonnées par la préfecture, les actions ont été portées par les forces de l’ordre (gendarmerie et police nationale – compagnies républicaines de sécurité (CRSCompagnies républicaines de sécurité), police judiciaire (PJ), police aux frontières (PAFPolice aux frontières), brigade spécialisée de terrain (BST) – et police municipale) et de secours, les services relevant du ministère de la justice (le service pénitentiaire d’insertion et de probation) les associations de protections civiles (la croix rouge et l’association départementale de protection civile (ADPC), les armées, (l’armée de Terre -1er RI Félin et 1er RI recrutement-, l’armée de l’Air, la Marine, et le service militaire volontaire) les représentants de la sécurité routière, les personnels de la préfecture et également des partenaires du tissu économique telle que la CCIChambres de commerce et d'industrie Moselle.

Les thématiques relatives à la police de sécurité du quotidien (PSQ), à l’engagement des citoyens et à la résilience de la population face aux situations de crise ont été au cœur des actions offertes aux publics. Ont été notamment mis en avant des actions de sensibilisation aux gestes qui sauvent portées par le maillage des centres d’incendie et de secours de la Moselle, et par l’ADPC, des journées portes ouvertes dans des commissariats de police avec la présentation des dispositifs opérationnels de la PSQ (matériels, véhicules et équipements de protection), des réunions d’informations contre les risques du quotidien (délinquance, sécurité routière, risques domestique, etc.) et des interventions sur la sensibilisation aux risques d’internet (cyber-attaque, risque d’escroquerie en ligne, contenus incitant à la haine, etc.).

Concernant les publics touchés, cette année l’accent a été mis tout particulièrement sur la population féminine. En résonance avec le grenelle des violences faites aux femmes, la DDSPdirection départementale de la sécurité publique a dispensé des cours de self-défense à des victimes de violences conjugales, afin qu’elles puissent se sentir armées physiquement et mentalement face à un agresseur. À rebours d’un parcours marital émaillé de violence, les mêmes cours, dans un second temps, ont été dispensés à des lycéennes. En plus de ce ciblage particulier sur les femmes, des partenariats ont été établis entre la préfecture et divers partenaires afin de proposer des actions dynamiques à destination d’un public varié tels que les scolaires, les habitants de quartier, les piétons, les familles, les seniors, les entreprises, les centres commerciaux, ainsi que les élus.

Dans un contexte de renforcement des mesures de lutte contre le terrorisme, les RS ont également été l’occasion de réunir en présence du préfet de la Moselle, le groupement de gendarmerie départemental, la direction départementale de la sécurité publique, le procureur de la République, ainsi que les maires concernés afin de signer les premières conventions de sécurité avec les représentants de 6 centres commerciaux. Ces conventions à visée opérationnelle, permettront de faciliter l’accès des sites et assurer une meilleure coopération lors d’un évènement majeur.

Comme chaque année les RS en Moselle se sont clôturées par deux temps forts. Le vendredi 11 octobre, Forbach, seule commune du département à compter 2 quartiers de reconquête républicaine (QRR), a accueilli le village de la sécurité avec 20 stands et la présence en alternance de 1180 lycéens et collégiens issus de 20 établissements. Enfin les 11 et 12 octobre à Metz, Thionville, Forbach, Sarreguemines, et Sarrebourg se sont tenues des cérémonies à destination de 83 récipiendaires de la médaille de la sécurité intérieure et 10 récipiendaires pour la médaille acte de courage et de dévouement.