Actualités

Cérémonie d'hommage à Jean Moulin - 08 juillet 2018

 
 
Cérémonie d'hommage à Jean Moulin - 08 juillet 2018

A l'occasion du 75e anniversaire du décès  de Jean Moulin, constaté à Metz le 08 juillet 1943, Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a présidé la cérémonie d'hommage à Jean moulin ce dimanche 08 juillet à la gare de Metz devant une assemblée nombreuse composée d'élus, des autorités civiles, militaires, et des usagers de la gare.

La cérémonie s'est ouverte par le mot d’accueil de Béatrice LELOUP, directrice des gares du Grand-Est, représentant le directeur régional de la SNCFSociété nationale des chemins de fer français, une élève de 3ème du collège Barbot de Metz a ensuite lu le discours d’André Malraux prononcé le 19 décembre 1964 lors du transfert des cendres de Jean Moulin  au Panthéon.


 La cérémonie s'est poursuivie par le chant des partisans et les prises de parole de :
- Isabelle KAUCIC, 1ʳᵉ adjointe au maire de Metz
- Didier MARTIN, préfet de la Moselle
La ceremonie d'hommage s'est terminée par un dépôt de gerbe.

Figure phare de la Résistance lors de la Seconde Guerre mondiale, Jean Moulin est le plus jeune préfet de France en 1937. Il s’opposa à l’occupant allemand dès 1940 et créa, sous l’égide du général de Gaulle, le Conseil National de la Résistance. Torturé par la Gestapo, il meurt le 8 juillet 1943 dans le train qui le conduit en Allemagne.

Pour son comportement héroïque et son engagement, aujourd'hui encore Jean Moulin reste une référence aussi《 Le plus bel hommage que nous puissions rendre à Jean Moulin et à ses compagnons héroïques, célèbres ou anonymes, cest de nous montrer digne de leur legs. Comme le disait Pierre Brossolette dans son hommage aux morts de la France libre, " ce quils nous demandent, ce nest pas de les plaindre, mais de les continuer. Ce quils attendent de nous, ce nest pas un regret, mais un serment. Ce n'est pas un sanglot, mais un élan." Cet élan, c'est à nous, à vous, et c'est plus particulièrement aux jeunes à qui je m'adresse, de le porter. Nous ne serons pas tous des héros, mais nous pouvons tous être des citoyens, ce qui est déjà beaucoup. Surmonter les difficultés, lutter contre les divisions, faire vivre la fraternité, voilà ce que nous devons faire pour honorer cette mémoire.》 Extrait du discours de Didier MARTIN, préfet de la Moselle.

> Discours Didier MARTIN - Hommage à Jean Moulin 08_07_18 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,02 Mb