Actualités

Conférence de presse : lutte contre la délinquance et l'insécurité routière en Moselle

 
 
Conférence de presse : lutte contre la délinquance et l'insécurité routière en Moselle

La conférence de presse relative au bilan du 1er semestre 2018 sur la lutte contre la délinquance et l'insécurité routière s'est déroulée ce jeudi 12 juillet 2018, dans les salons de la préfecture.

Didier MARTIN, préfet de la Moselle, et Christian MERCURI, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Metz, ont présenté, ce jeudi 12 juillet 2018, le bilan de la délinquance du 1er semestre 2018 pour le département de la Moselle.

Cette conférence de presse s’est déroulée en présence de Hervé NIEL, directeur départemental de la sécurité publique, de Nicolas PHILIPPOTIN, commandant du groupement de gendarmerie de la Moselle, et de Georges BOS, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Moselle, également présents pour commenter leurs domaines d’actions et répondre aux questions des journalistes.

Le département de la Moselle, deuxième département de la région Grand Est par sa population, obtient des résultats encourageants dans la plupart des agrégats retenus par le ministère de l’Intérieur pour mesurer la délinquance. La délinquance générale ne fait plus l’objet d’une estimation globale, celle-ci étant désormais mesurée par agrégats.

L’ensemble des faits mesurés permettent de constater pour ce 1er semestre une légère baisse globale. En effet, les 2 principaux agrégats de la mesure de la délinquance mettent en avant des tendances globalement positives :
- une baisse de 2,7 % des atteintes aux biens ;
- une baisse de 0,34% des atteintes volontaires à l’intégrité physique.

Par ailleurs, si l’on analyse en détails par catégorie ces 2 agrégats, cette première partie de l’année 2018 enregistre des résultats souvent meilleurs que la moyenne nationale.

Pour l’ensemble de ces résultats, Didier MARTIN, préfet de la Moselle, a rendu hommage au dévouement, au courage et au professionnalisme de l’ensemble des policiers et des gendarmes, appuyés par les militaires du dispositif Sentinelle, mobilisés sur tous les fronts : terrorisme et radicalisation, immigration irrégulière et filières clandestines, délinquance du quotidien, opération de maintien de l’ordre public.

Plus d'informations dans le dossier de presse :

> Dossier de presse - bilan 1er semestre 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 5,39 Mb