Actualités

Interview de Olivier GIROD, nouveau directeur de Cabinet du préfet de la Moselle

 
 
Interview de Olivier GIROD, nouveau directeur de Cabinet du préfet de la Moselle

Depuis le 27 août 2018 Olivier GIROD, est le nouveau directeur de Cabinet du préfet de la Moselle. Rencontre…

Vous avez commencé votre carrière en vous mettant au service de l’école de la République, pourquoi avez-vous fait le choix de débuter votre parcours dans ce domaine ?

J'ai un parcours universitaire essentiellement littéraire, et je me prédestinais, dans un premier temps, au monde de la recherche ou de l'enseignement. N'ayant pas poursuivi dans cette voie, le fait d'aborder le monde de l'éducation à travers le prisme de fonctions d'encadrement administratif m'a permis de concilier, à la fois mon envie de servir l’État, et celle de l’accomplir dans un univers correspondant à mes aspirations initiales.

Vous avez un parcours significatif dans le domaine des ressources humaines, comment comptez-vous réutiliser ces compétences dans vos nouvelles fonctions ?

Le domaine des ressources humaines exige éminemment de rigueur, de sens de l'humain, de l'imagination managériale et de la réactivité, autant d'aptitudes requises me semble-t-il chez un directeur de Cabinet. Les fonctions RH sont très formatrices, car elles développent la capacité à tenir la double ligne, pourtant si difficilement compatible, d'une vigilance constante au cadre et aux règles, en même temps qu'une attention quotidienne aux situations individuelles et humaines les plus épineuses.

C’est votre premier poste dans la préfectorale, avez-vous reçu une formation spécifique de la part du ministère de l’Intérieur à l’occasion de votre prise de poste ?

L'apprentissage du terrain demeure pour moi la meilleure des formations, mais j'ai surtout la chance de bénéficier de l'accompagnement bienveillant du Préfet MARTIN et de toute l'équipe préfectorale de la Moselle.

L'administration centrale a également développé des outils pédagogiques permettant d'appréhender de façon optimale ce type de fonctions, à travers notamment un dispositif de mentorat personnalisé et des sessions spécifiques de formation.

Vous avez pris vos fonctions le 27 août 2018. Comment se sont déroulées vos premières semaines au cabinet du préfet de la Moselle ?

Ces premières semaines furent très denses, riches d'enseignements et d'apprentissages, mais surtout de rencontres très intéressantes avec l'ensemble des acteurs du département, qui m'ont consacré un temps précieux pour me permettre de mieux comprendre le fonctionnement et les enjeux de ce territoire.

Un haut fonctionnaire n'est rien non plus sans ses équipes, et je tiens à souligner sur ce point le sens du service public et l'investissement dont mes collaborateurs font preuve au quotidien.
D’ici quelques jours cela fera un mois que vous êtes en Moselle, quel est le premier retour que vous pouvez nous faire sur le département ?

Il s'agit d'un département riche de son histoire et où les très nombreux enjeux nécessitent un engagement de tous les instants. Quant à Metz : "il n'y a pas de ville qui se fasse mieux aimer" Maurice Barrès.