Actualités

La grande braderie 2018 de Metz sous haute surveillance

 
 
La grande braderie 2018 de Metz sous haute surveillance

Le 29 août dernier, Metz a accueilli, dans les rues du centre-ville de Metz, de la place d’Armes à la place Saint-Louis, la traditionnelle grande braderie.

Ce sont près de 500 exposants, comptant à la fois commerçants locaux, non sédentaires de la région et marchands ambulants, qui ont investi le plateau piétonnier messin pour mettre en place leurs étalages.

Comme les années précédentes, ce rendez-vous populaire comptant beaucoup de fidèles messins et non-messins, a nécessité la mise en place d’un dispositif particulier de sécurité associant la police nationale, la police municipale et les militaires de l’opération sentinelle.

DSC_0229 - Copie

Dans un contexte international et national marqué par la menace terroriste, la braderie, comme tous les grands événements a fait l'objet d'une attention toute particulière. Ainsi, le dispositif couvre l’ensemble des champs de la sécurité : sécurité publique, sécurité civile, sécurité routière, protection des consommateurs et lutte contre la fraude.

Dans ce contexte, Olivier GIROD, directeur de cabinet du préfet de la Moselle, s’est rendu à la rencontre des agents déployés sur cet événement. Ce ne sont pas moins de 31 fonctionnaires de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) de la Moselle qui ont été mobilisés toute la matinée et 36 personnes, l’après midi, tous services confondus (Section d’Intervention (S.I),Groupe d’Appui Judiciaire (GAJ), Vélo Tout Terrain (VTT), Formation Motocycliste Urbaine Départementale (FMUD), réservistes, Brigade Anti Criminalité (BAC)) pour assurer le bon déroulement de ces festivités.

Hervé NIEL, Inspecteur Général de la police nationale, remercie l’ensemble du personnel qui a été engagé sur cet événement, pour garantir, dans des conditions optimales de sécurité,le déroulement des festivités liées à la braderie.

Pour rappel la revente illicite d’emplacements, la consommation excessive d’alcool ou de produits alimentaires douteux, ou encore la vente ou l’achat de contrefaçons exposent à des poursuites.