Actualités

Les premiers résultats de la mise en place des Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR) à Forbach

 
 
Les premiers résultats de la mise en place des Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR) à Forbach

Didier MARTIN, préfet de la Moselle et Jean-Luc JAEG, procureur de la République à Sarreguemines ont organisé une conférence de presse de présentation des premiers résultats de la mise en place des Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR) de Bellevue et du Wiesberg et les premiers résultats atteints dans ce cadre.

Étaient également présents autour du préfet de la Moselle et du procureur de la République de Sarreguemines, Claude DULAMON, sous-préfet de Forbach/Boulay-Moselle, Carole DESPRES, chef de la circonscription de la sécurité publique et du district de Forbach, Raphaël KOWALSKI, chef de l’état-major de la DDSPdirection départementale de la sécurité publique de la Moselle, et Franck DANNEROLLE, chef de l’antenne de la police judiciaire de Metz.

Il existe actuellement en France 60 quartiers de reconquête républicaine, dont une au sein de l’ancienne région Lorraine. La création des quartiers de reconquête républicaine a pour objectif une présence renforcée des forces de l’ordre sur le terrain, par une action accrus contre les trafics et une nouvelle relation de proximité avec la population.

À cette occasion, le préfet de la Moselle a salué le travail conjoint, qui sous l’égide du juge d’instruction a associé 94 fonctionnaires, de la direction départementale de la sécurité publique, de la police judiciaire, du groupe interministériel de recherche (GIRGroupe d'intervention régional) dans le démantèlement d’un important trafic de stupéfiants au quartier du Wiesberg.

Dans le cadre de cette affaire, la police a notamment saisi 26kg de cannabis, 316 g de cocaïne, ainsi que des biens et des avoirs qui sont le produit direct du trafic (5 véhicules, des objets de marques, etc.) Lors de cette vaste opération de police, 14 personnes avaient été interpellées. Une 15ᵉ personne a été interpellée dans le cadre de cette affaire quelques jours plus tard.

Le préfet a ainsi souligné la méthode qui s’appuie sur le décloisonnement du renseignement criminel entre les différents services. Avec des premiers résultats jugés « probants » par les autorités en matière de lutte contre les stupéfiants, Forbach devient un « laboratoire des initiatives » transposable à d’autres endroits de la Moselle.

Ce démantèlement réussi s’inscrit en résonance avec le plan national de lutte contre les stupéfiants, annoncé à Marseille le même jour mardi 17 septembre, par 4 ministres, Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur et son secrétaire d’État Laurent NUÑEZ, Nicole BELLOUBET, garde des Sceaux, et Gérald DARMANIN ministre des Comptes publics, dont dépendent les Douanes .