Actualités

Situation du marché du travail en Moselle au 3ème trimestre 2018

 
 
Situation du marché du travail en Moselle au 3ème trimestre 2018

Dans un contexte économique qui s’améliore, le marché du travail en Moselle évolue de manière positive malgré un niveau de chômage encore élevé.

- Le taux de chômage

Le taux de chômagedans le département de la Moselle était de 8,9 % sur le 2ème trimestre 2018, tandis que les taux régional et national n’excédaient pas les 8,7 % sur cette même période.

La situation est toutefois contrastée selon les zones d’emploi dont le taux de chômage varie :

- 11,3 % pour la zone d’emploi de Forbach ;

- 8,7 % sur la zone d’emploi de Metz ;

- 8,1 % sur celles de Thionville et de Sarreguemines ;

- et 6,6 % sur celle de Sarrebourg.

- Le nombre de demandeurs d’emploi

S'agissant de la catégorie A, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué : il n’y avait plus que 55 130 demandeurs fin septembre 2018. Cette baisse se concrétise sur l’ensemble de l’année, puisque le département de la Moselle, enregistre une forte diminution (-4,8%), par rapport au niveau de la région Grand Est (- 3,6%) ou encore au niveau national (-1,2%).

Cette baisse bénéficie à l’ensemble des publics :

- 28 430 hommes sont demandeurs d’emploi dans le département, soit une baisse de 5,9 %  sur un an ;

- 26 710 femmes enregistrées en Moselle, soit une baisse de 3,6 % en un an ;

- les jeunes (- 26 ans) étaient, quant à eux, 7 280 (soit une baisse de 7,3 % sur un an) ;

- et enfin 15 840 seniors (+ 50 ans) étaient répertoriés à Pôle Emploi (soit une baisse de 2 % sur un an).

La demande d’emploi en catégorie ABC (demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois) suit elle aussi la même tendance : 87310 demandeurs d’emploi en catégorie ABC étaient enregistrés fin septembre 2018.

Le recul constaté sur un an est de -0,5 % au niveau mosellan, contre une stagnation au niveau régional et une hausse de 0,4 % au plan national.

- Les parcours emplois compétences (PEC)

Depuis le 1er janvier 2018, les contrats aidés se sont transformés en parcours emplois compétences (PEC) dans le but de faciliter l'insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l'emploi. La prescription du parcours emplois compétences se fait en faveur des employeurs du secteur non-marchand.

L’orientation en PEC s’appuie sur un diagnostic global de la situation du demandeur d’emploi réalisé par le conseiller du service public de l’emploi (Pôle EMPLOI, MISSION LOCALE ou CAP EMPLOI).

Début novembre 2018, 1 619 parcours emploi compétences (PEC)avaient été prescrits depuis le début de l’année, dans le département de la Moselle :

  • 1 353 contrats prescrits par Pôle-emploi, soit 83,6% ;
  • 84 contrats prescrits par les Missions locales, soit 5,2% ;
  • 131 contrats prescrits par les CAP Emploi, soit 8,1% ;
  • 51 contrats par le conseil départemental, soit 3,2%.

Ces parcours emplois compétences ont été prescrits au bénéfice :

- d’association : 41,33% ;

- d’établissements publics locaux d’enseignement (collèges et lycées) : 25,9 % ;

- et de collectivités territoriales : 24,98%.

Ces contrats ont une durée moyenne de 23h30 par semaine sur 11,5 mois.

En Moselle, en 2018, ces contrats bénéficiaient à :

- des femmes : 76 % ;

- des personnes ayant une reconnaissance de travailleurs handicapées (TH) : 22,2% ;

- des bénéficiaires du RSARevenu de solidarité active : 14,8% ;

- des demandeurs d’emploi de longue durée : 74,6% ;

- et des résidents en Quartiers prioritaire de la ville (QPV) : 9,3%.