Actualités

Tour de France 2017 : le rôle de la Gendarmerie Nationale et son opération « Témoins de sécurité »

 
 
Tour de France 2017 : le rôle de la Gendarmerie Nationale et son opération « Témoins de sécurité »

En charge de la sécurité des personnes et des biens sur 95 % de la superficie du territoire national, la Gendarmerie Nationale est naturellement devenue depuis 1903, le partenaire historique du Tour de France.

Pour cette édition 2017, la course a traversé 34 départements français, dont celui de la Moselle à l’occasion des 3ème et 4ème étapes. Ainsi, après l’Allemagne et le Luxembourg, les coureurs sont entrés sur le sol français, à Audun-le-Tiche le lundi 3 juillet dernier.
Le lendemain, ils ont sillonné l’ensemble du département, de Contz-les-Bains à Novéant-sur-Moselle.

Afin de pouvoir réagir efficacement à tout type de perturbation, dont une menace terroriste, un important dispositif de sécurité a été mis en place. Pour le groupement départemental de la gendarmerie de la Moselle, ce sont plus de 350 forces mobiles, qui ont été réquisitionnées lors de la traversée des 32 communes pour les deux étapes, de manière à assurer une sécurité optimale tant aux coureurs que pour les spectateurs.

Ainsi, l’ensemble des gendarmes mosellans ont été mobilisées sur le parcours, dans le but de renforcer un dispositif national préétabli : les compagnies de Metz et de Thionville, l’escadron départemental de sécurité routière, la brigade fluviale, la brigade départementale de prévention de la délinquance juvénile, la réserve opérationnelle et les forces aériennes.

Les équipes de la gendarmerie ont rempli des missions de régulation, de contrôle et de surveillance. A l’image de l’escadron motocycliste de la Garde Républicaine, elles ont également jalonné l’avancée de la caravane et sécurisé l’itinéraire. D’autres unités d’interventions telles que le GIGN ou les Pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) étaient engagés pour assurer une couverture intégrale du territoire traversés, dans les délais les plus courts.

Enfin, un Centre Opérationnel Départemental (COD), réunissant les services impliqués et sous l’autorité de Emmanuel BERTHIER, préfet de la Moselle, a assuré la supervision des opérations.

Au-delà de son rôle strictement sécuritaire, la Gendarmerie a également mis à contribution ses aptitudes en termes de prévention auprès de la population sur le Tour de France. Pour se faire, la Gendarmerie participe à la caravane publicitaire, dans une optique de recrutement, mais aussi de diffusion de messages de prudence sur le parcours à destination du public.

Ce rôle préventif est soutenu par l’opération « Témoins de sécurité », résultat d’un partenariat entre l’association des Maires de France, l’association prévention MAIF et la Gendarmerie Nationale. Lors des étapes mosellanes du Tour de France 2017, ce sont les communes d’Audun-le-Tiche et de Novéant-sur-Moselle qui ont eu le privilège d’accueillir cette opération.

Gendarmerie 2

Celle-ci consiste à délivrer des conseils et bonnes pratiques de sécurité sur le parcours lors d'une conférence de presse, où interviennent les gendarmes en charge de l'opération pour présenter les étapes du Tour de France, aux élus, au public et à la presse. Par la suite, des chasubles sont distribuées aux « Témoins de sécurité », citoyens volontaires qui contribuent à avertir et prodiguer des conseils lors du passage des coureurs sur les risques éventuels.

En définitive, l’absence d’incidents, en Moselle durant le passage du Tour de France 2017 atteste du bon fonctionnement de ces dispositifs de sécurité et de prévention.