MILDECA - Appel à projets national 2023

Mis à jour le 24/01/2023

Placée auprès du Premier ministre, la MILDECA est chargée d’animer et de coordonner l’action du Gouvernement en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. S’agissant d’une problématique impactant toute la société, à la croisée de nombreuses politiques publiques, mais aussi d’interventions privées, la MILDECA a également pour mission de susciter et d’accompagner les projets portés au plus près des citoyens par des acteurs publics ou privés, en accordant des soutiens financiers ainsi que méthodologiques.

Le maire et les élus sont confrontés au quotidien aux phénomènes de consommations à risque d’alcool, de tabac, de drogues, d’écrans, de jeux d’argent et de hasard et à leurs conséquences sur la santé, la tranquillité et la sécurité publique. Dès lors, si la prévention des conduites addictives n’est pas explicitée en tant que telle dans leurs compétences, le maire et les élus communaux et intercommunaux peuvent être appelés à y concourir, pour répondre aux attentes des administrés et pour favoriser, à l’échelle du territoire, l’épanouissement de chacun et le mieux vivre ensemble.

Les enfants et les jeunes appellent une attention prioritaire, les comportements à risque liés aux substances psychoactives pouvant avoir un impact considérable sur leur avenir. Ainsi prévenir dès le plus jeune âge peut passer par l’éducation à la santé et à la citoyenneté, le déploiement de programmes de prévention adaptés, la prise en compte des addictions comme un élément de la politique « famille et jeunesse » notamment. En outre, veiller à réduire les incitations à consommer auxquelles sont exposés les plus jeunes et assurer l’interdiction de vente aux mineurs de l’alcool, du tabac et des jeux d’argent et de hasard peuvent légitimement constituer un objectif de politique municipale.

Les élus locaux peuvent également contribuer à construire un environnement protecteur par un travail en amont et concerté pour que les soirées et les fêtes qui animent la vie locale soient réussies, sans accident, violence ou trouble à l’ordre public associés.

Enfin, le maire a un rôle à jouer en tant qu’employeur. A ce titre, il doit veiller à organiser, pour ses agents, un environnement professionnel et des conditions de travail qui n’aggravent pas les fragilités individuelles et ne génèrent pas des incitations à consommer, notamment par l’accessibilité de l’alcool sur le lieu de travail, ou à un usage excessif d’écrans.

L’appel à projets défini dans ce cahier des charges vise la construction d’un projet politique local, décliné en actions concrètes, afin de changer la donne à l’échelle d’un territoire, en matière de comportements à risque liés aux substances psychoactives ou d’usage problématique des écrans ou de jeux d’argent et de hasard. Il s’adresse aux communes ou intercommunalités souhaitant s’engager sur ce sujet.

Le cahier des charges de l’appel à projets détaille les attendus et les critères de sélection des projets.

Le dépôt des dossiers de candidature est ouvert sur la plateforme Démarches simplifiées jusqu’au  31 mars 2023 : demarches-simplifiees.fr/commencer/mildeca-collectivites-2023