Actualités

Formation sur les violences conjugales au commissariat de police de Metz

 
 

Alors qu’en France, en 2020, 106 homicides ont été perpétués, 90 de ces victimes étaient des femmes. Les forces de l’ordre et l’ensemble des acteurs impliqués dans l’action contre les violences conjugales sont plus que jamais mobilisés pour améliorer encore la protection des victimes.

Dans ce contexte, trois journées d’échange dédiées à la problématique des violences conjugales se sont déroulées au commissariat de police de Metz en septembre et octobre. Organisées en partenariat avec l’AIEM (Association d'information et d'entraide mosellane), intitulées : « violences au sein du couple : comprendre, accueillir, traiter», elles étaient destinées aux policiers et gendarmes du département.

Cette formation qui a été très riche, du fait de la variété et la qualité des intervenants, a permis aux participants d'appréhender de manière transversale et complète le champ des ressources mobilisables dans le traitement des violences conjugales et dans la prise en charge des victimes.

Mme Marie-Laure Vautrin, déléguée départementale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes a présenté un état des lieux des actions mises en œuvre en Moselle.

Les intervenantes sociales du « dispositif inform’elles", lieu d'accueil départemental pour les victimes de violences conjugales, se sont entretenues avec les participants sur le cycle de la violence, à partir d'exemples concrets proposés par ces derniers. 

Le policier responsable de la brigade des violences conjugales du commissariat de Metz, référent violences conjugales, a animé une section consacrée aux postures à adopter dans l'accueil des victimes.

Un substitut du procureur de la République de Metz a présenté la direction d'enquête et mis l'accent sur les points de passage obligés dans les procédures de violences conjugales.

L’intervenant social au commissariat de Metz a détaillé pour sa part les personnels et structures « ressource » du ressort messin.

Photo : L’intervenant social au commissariat de Metz a détaillé pour sa part les personnels et structures « ressource » du ressort messin.