Aménagement durable

Le Plan de mobilité inter-administration

 
en-tête - inter-administration

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, le décret du 22 décembre 2006 prévoit pour les administrations d'Etat la mise en place de Plans de Déplacement Etablissement (PDE) dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Le Préfet de la Moselle a confié le pilotage de cette mission à la Direction Départementale des Territoires (DDT) afin qu'elle anime et coordonne l'élaboration de ce document qui concernera les agents de la préfecture de la Moselle, ceux des directions départementales interministérielles et ceux du Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine.

Les collectivités territoriales présentes sur l'agglomération messine, à savoir le conseil régional de Lorraine, le conseil général de la Moselle, la ville de Metz et la communauté d'agglomération Metz Métropole ont été invitées à se joindre à la démarche.

Une première réunion de lancement du projet a eu lieu le 27 avril 2010 au siège de la DDT à Metz avec l'ensemble des partenaires. Durant cette réunion, une présentation de la démarche PDE a été faite par le CETE de l'EST et un retour d'expérience a été réalisé par les collectivités territoriales déjà engagées dans un PDE.

Définition

Un Plan de Déplacement d'Etablissement (PDE) est un ensemble de mesures incitatives qui visent à favoriser l'usage des modes alternatifs à la voiture particulière, pour des déplacements individuels ou professionnels vers un lieu d'activité.

Depuis la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) de 2000, les Plans de Déplacements Urbains (PDU), obligatoire dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, doivent encourager les collectivités publiques et les entreprises à réaliser un PDE. Le décret du 22 décembre 2006 prévoit pour les administrations d'Etat la mise en place d'un PDE et la prise en charge partielle des frais de déplacement en transports collectifs domicile/travail des agents.

Les objectifs

Les objectifs poursuivis par un PDE sont à adapter en fonction du contexte local et doivent permettre notamment de : 

  • contribuer à une démarche de développement durable et valoriser l'image de l'établissement ;
  • améliorer les conditions de travail ;
  • réaliser des économies en interne (véhicules de services, déplacements professionnels...) ;
  • résoudre un problème de pénurie de stationnement ;
  • améliorer l'accessibilité (vélo, marche, TC...) ;
  • résoudre des problèmes de sécurité dans les déplacements.

La démarche repose sur l'analyse des déplacements produits par l'établissement et l'optimisation de ces déplacements.

La démarche proposée par l'ADEME  (Agence de l'environnement et de la maîtrise d'énergie) repose sur plusieurs étapes :

La préparation et le pilotage :

Cette phase primordiale permet de définir les objectifs, le mode d'organisation et le planning, et d'élaborer une ébauche du plan de communication. 

La réalisation du diagnostic :

Cette phase permet d'établir un état des lieux des pratiques de déplacements et de détecter les potentiels d'évolution au regard des objectifs fixés. Le diagnostic peut comprendre : le recueil et analyse des données internes (localisation des domiciles des agents, identification des potentiels des modes de déplacement, données concernant les déplacements professionnels),

La réalisation d'enquêtes :

Auprès des agents et des usagers des différents sites (pratiques et demande de déplacements, comparaison avec les potentiels, identification des marges de manœuvre).

La formalisation du diagnostic :

Identification des problèmes, des freins, des opportunités, des pistes de progrès, etc.

L'élaboration du plan d'actions :

La définition des actions repose généralement sur une association avec le personnel (concertation, personnes relais, ateliers thématiques, comités techniques...). Chaque action s'accompagne de modalités de mise en œuvre (objectifs retenus, moyens humains, organisationnels et financiers) et d'évaluation (indicateurs de suivi).  

La mise en œuvre et le suivi :

Le lancement d'un PDE doit être accompagner d'une campagne d'information ou de sensibilisation. Il s'agit ensuite de faire vivre le PDE en évaluant régulièrement les actions afin de les adapter à l'évolution des comportements et du milieu environnent.

Quelles actions ?

Favoriser l'usage des modes doux :

  • Pédi'bus ou Vélo'bus,
  • kits piéton et vélo,
  • garantie de retour en cas de pluie, 
  • mise à disposition de vélos, douches, vestiaires, casiers,
  • arceaux protégés pour stationnement vélos.

➔ Favoriser l'usage des transports collectifs :

  •  réduction sur le prix des abonnements,
  •  vente de titres de transport sur place,
  •  information (horaires, tarifs, ligne...)
  •  demandes collectives auprès des autorités organisatrices de transports

➔ Concernant la voiture particulière :

  • promotion du covoiturage,
  • bourse du covoiturage,
  • attribution des places de parking en fonction de critères prédéfinis.

➔ Concernant les déplacements professionnels :

  • mise à disposition de vélos de service,
  • mise à disposition de titres de transports collectifs,
  • organisation du covoiturage professionnel,
  • promotion du l'usage du train, des transports urbains, de la marche et du vélo.

➔ Concernant la communication et l'information :

  • centrale de mobilité
  • information aux nouveaux arrivants
  • information sur certains itinéraires piéton/vélo particulièrement fréquentés,
  • manifestations diverses : sorties vélo, clubs d'utilisateurs...